Je vous oriente vers une actualité liée à la blockchain avec l’association de l’Australie via la CSIRO avec IBM Tech.

Cette coopération va permettre le déploiement d’une blockchain nationale.

La mise en place d’une blockchain australienne via IBM Tech selon CSIRO

Pour parvenir à ce nouveau challenge, l’Australie œuvre avec l’IBM Tech, Herbert Smith Freehills ainsi que le groupe de recherche Data 61. En effet, le développement du blockchain au niveau national vise l’optimisation de la productivité et l’innovation des entreprises australiennes.

Grâce au blockchain, ces entreprises vont effectuer des transactions via des contrats juridiques intelligents. Cette annonce émane de la CSIRO ou Organisation de recherche scientifique et industrielle du Commonwealth.

Le groupe de recherche Data 61 est composée par des employés de la CSIRO. Pour comprendre les enjeux, consultez cet article.

Les enjeux de la technologie blockchain pour la CSIRO

Ainsi, l’élaboration du blockchain va faciliter l’automatisation des transactions pour les firmes australiennes. Par ce biais, les sociétés locales vont effectuer des transactions en accord avec les termes juridiques de la réglementation.

Par la suite, les contrats intelligents vont profiter du réseau de chaîne de bloc avec une alimentation propre à IBM. Ensuite, les contrats vont enregistrer des sources de données externes pour une exécution automatique dès que les conditions sont remplies.

En ce qui concerne les données externes, on peut citer notamment les dispositifs internet des objets ou IoT. D’ après la CSIRO, des capteurs de chantier seront en mesure d’enregistrer l’heure et la date de livraison de charge sur la blockchain.

Cet enregistrement va provoquer un contrat intelligent entre l’entreprise de construction et la banque. A cet effet, la banque notifie de manière automatique l’entreprise pour la livraison de charge.

L’objectif final de la CSIRO avec la blockchain

En parallèle, la CSIRO prévoit l’invitation prochaine d’entreprises, de cabinets d’avocat, des régulateurs et des banques. En effet, cette invitation directe va permettre l’exploitation du réseau au niveau des entités de l’Australie.

En outre, ce dispositif va autoriser l’échange des données l’usage de contrats numériques intelligents. A terme, la blockchain va servir à confirmer l’authenticité et le statut de contrats légaux.

L’Australie projette la mise en exploitation du blockchain vers la fin de cette année 2018. Si les tests s’avèrent concluants, la blockchain sera accessible à d’autres marchés locaux.

Le rôle principal de la CSIRO

La CSIRO est un organisme indépendant du gouvernement fédéral australien. Cette agence œuvre dans la recherche scientifique.

Le but est de faire progresser la performance économique et sociale de l’industrie à destination de la communauté. Pour mieux connaître cette agence, cliquez sur ce lien.

 

Crédit Photo : lerevenu.com & journalducoin.com

Je suis tombé dans l’univers des cryptos un peu par hasard, un copain à moi faisait du minage de Bitcoin et autres. Je me suis vite interessé à cet univers qui me fascinait un peu j’avoue. Aujourd’hui je fouine, j’essaie de tout comprendre et de vous livrer mes analyses « éclairées » 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *