Je vous informe sur le recours au blockchain de la NASA. En effet, la NASA est en phase de test pour assurer plus de confidentialité au niveau de la sécurisation des données relatives aux données de vol des aéronefs.

Les apports de la technologie blockchain

Ronald Reisman, un ingénieur en aérodynamique a mis en avant dans un article les possibilités offertes par la technologie blockchain, dans le domaine de l’aéronautique. Actuellement, les fournisseurs de services opérant dans les trafics aériens utilisent un radar.

Ce radar sert à la confidentialité des opérations militaires et des opérations civiles pour les sociétés. En fait, le système de radar est activé pour proscrire la diffusion frauduleuse des données de vol, de position et de destination.

Néanmoins, le gouvernement des USA envisage la mise en place d’un dispositif de surveillance innovant, à compter du 1er janvier 2020, à travers l’ADS-B. Pour en savoir davantage, lisez cet article.

A propos de l’ADS-B

Le système ADS-B pour Automatic Dependent Surveillance Broadcast permet la diffusion en temps réel de l’identité, de la position ainsi que de divers types de données inhérentes aux aéronefs. En outre, le système ADS-B n’inclut pas de procédé de maintien des possibilités de protection de la vie privée des aéronefs.

De plus, l’ADS-B ne prend en charge aucune option concernant l’usurpation d’identité, le déni de service et les risques liés à la documentation. En effet, de nombreuses informations vont demeurer secrètes notamment au niveau des espionnages d’entreprises.

Par ailleurs, les données de trafic des aéronefs militaires sont ultra sensibles.

Les solutions disponibles pour la NASA

Ronald Reisman se base sur un protocole qui repose sur Hyperbedger Fabric, sous l’hébergement de Linux Foundation. De plus, le dispositif compte sur les contrats intelligents pour le contrôle des données diffusées et celles qui demeurent privées.

Pour sa part, la NASA peut faire des transactions privées et exécuter en parallèle d’autres informations en toute transparence sur un réseau unique faisant appel au blockchain.

Quelques infos sur l’ADS-B

L’ADS-B œuvre avec la technologie satellite pour une observation et un suivi du trafic aérien. Ainsi, les aéronefs intégrant un émetteur ADS-B peuvent adresser plusieurs données essentielles.

Il s’agit de la position, de l’altitude, du cap, de la vitesse au sol, de la vitesse verticale, de l’indicatif d’appel ainsi que l’identification de l’OACJ. De leur coté, les pilotes d’aéronefs dotés d’un récepteur ADS-B disposent des données sur la circulation, entre autres atouts essentiels.

Pour connaître toutes les infos sur l’ADS-B, cliquez sur ce lien.

 

Crédit Photo : blockonomi.com & cryptotimes.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *