Aux USA, le système bancaire redoute la migration des activités financières vers la Libra de Facebook. Le Federal Advisory Concil ou FAC veut mettre notamment l’accent sur les dépôts et les investissements.

La crainte des banques primaires

Le futur lancement du projet Libra risque de créer un réel rapport de force entre le géant Facebook et les institutions bancaires américaines. Pour sa part, la FED ou Réserve des Etats-Unis révèle que la majorité des banques commerciales s’attendent à un transfert en grand nombre de leurs clients à destination de Libra de Facebook.

Ils risquent d’être largement séduits par le dispositif de stockage et de paiement numérique. Cela risque de diminuer les liquidités et les activités bancaires classiques.

En outre, près de 50 % des Américains font usage de Facebook. De plus, environ 2 milliards d’individus fréquentent le fameux réseau social à travers la planète.

Pour plus d’infos, consultez ici.

Un aperçu du mode d’emploi de Libra

Pour une décentralisation optimale, Libra va être combinée au Wallet Calibra pour le stockage ainsi que les transactions. Il s’agit d’une entité indépendante de Facebook.

Par ailleurs, les frais de transaction sont minimalistes et transparents surtout pour l’envoi d’argent à l’étranger. Pour l’initiation d’un compte Calibra, il faut répondre aux conditions du KYC ou « Know Your Customer ».

Il suffit de renseigner l’identité avec une photo de passeport et une carte d’identité.

Les membres initiateurs de la blockchain Libra

Au commencement, Libra fait partie d’un réseau de permissions. Ainsi, les membres fondateurs vont être les détenteurs exclusifs des LIT ou Libra Investment Token.

Cela va leur permettre d’effectuer des traitements et des sécurisations de transactions. Par la suite, le réseau sans permission est ouvert à tous.

Libra fait appel au protocole de consensus LibraBFT ou Byzantine FaultTolerant ainsi qu’au langage de codage More. Au niveau de la garantie, on a droit à la Libra Reserve.

Il s’agit d’un panier de réserves de liquidités similaires à plusieurs devises FIAT. On peut aussi disposer d’actifs avec des variantes de trésorerie à volatilité réduite.

La Libra Reserve en question

D’après un extrait, l’argent de la réserve Libra va émaner de deux sources. La première provient des investisseurs de l’Investment Token et la seconde revient aux usagers de Libra.

Par la suite, l’association distribue des primes sous forme de Libra aux membres fondateurs pour favoriser son usage auprès des commerçants, des développeurs et des utilisateurs.

Les fonds attachés à la distribution des pièces sont considérés comme des primes émanant d’un placement privé des investisseurs. L’utilisateur doit effectuer un achat similaire en monnaies fiduciaires et transférer cette monnaie vers la Libra Reserve.

Retrouvez tous les détails en cliquant sur ce lien.

Crédit Photo : engadget.com & pymnts.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.